Les logos bio généralistes :

   

- AB et Bio Europe :

Le label européen impose à tous les fabricants de produits issus de l’agriculture biologique d’afficher sur leur emballage la fameuse feuille verte, symbole de la certification Bio Europe.

Le label français AB possède aujourd’hui les mêmes garanties que son semblable européen. Si certains produits affichent les deux logos, c’est parce que le logo AB est mieux connu des consommateurs.

La charte européenne impose une interdiction totale des pesticides et engrais chimiques de synthèse. Elle tolère l’utilisation de produits d’origine naturelle à certaines conditions. Les OGM sont également formellement interdits.

- Bio cohérence :

La certification Bio Cohérence est plus stricte car le cahier des charges exige que les produits bio soient cultivés, produits et transformés sur le sol français.

L’association oeuvre pour que toutes les entreprises, fermes et autres structures agricoles bio soient françaises et reçoivent un revenu équitable.

- Bio partenaire :

Contrôlés et certifiés par un organisme agréé par les pouvoir publics, les produits labellisés Bio Partenaire et Bio Equitable se basent sur la réglementation européenne en intégrant des critères humanistes.

- Demeter :

Depuis 1928, l’association Demeter se base sur l’agriculture biodynamique, un système de production agricole inspiré d’un courant spirituel nommé l’anthroposophie. Il s’agit, en autre, d’adapter son mode de production aux cycles lunaires et planétaires.

L'utilisation massive de produits chimiques est bannie afin de préserver la qualité des sols et des végétaux.

- Nature et Progrès :

L’organisme Nature et Progrès se base sur une agroécologie paysanne et locale. Depuis la création de son logo en 1971, la charte de l’association est indépendante de la réglementation européenne. Son cahier des charges ne cesse d’évoluer pour mieux se concentrer sur les enjeux écologiques actuels.

Favoriser l’agriculture paysanne et biologique demeure une de leurs priorités.

Tous les aliments doivent être certifiés Nature et progrès par des membres de l’organisme et les productions ne doivent pas agresser les plantes ou les animaux. L’huile de palme est d’ailleurs interdite dans tous les produits.

- FairTrade et Max Havelaar :

L’organisme FairTrade lutte contre la production de matières premières qui ne permettent pas à ceux qui les produisent de vivre de leur travail. L’association oeuvre en faveur du commerce équitable. Elle assure ainsi un revenu juste aux producteurs du monde entier.

Les labels cosmétiques bio :

- Ecocert :

Écocert est un organisme de certification français. Agréé par le Ministère de l'Agriculture, le label se retrouve surtout sur les emballages des cosmétiques et produits d’hygiène. Les produits certifiés contiennent au minimum 95% d'ingrédients d'origine naturelle et transformés selon des procédés respectueux de l’environnement. Les parfums et colorants de synthèse ainsi que les silicones sont interdits dans leur composition. À la fin de la fabrication, les cosmétiques ne sont ni testés sur les animaux, ni ne renferment de matières premières animales.

- Cosmebio :

Cosmébio est une association de professionnels de la cosmétique naturelle et écologique.

Deux labels appartiennent à cet organisme: Cosmebio (biologique) et Cosmeco (écologique). Les membres œuvrent en faveur du développement de produits de cosmétique issus de l'agriculture biologique et de la chimie verte.

Au minimum, 95% d’ingrédients sont naturels ou d’origine naturelle (50% des ingrédients végétaux sont certifiés AB et 5% de l’ensemble des ingrédients sont issus de l’agriculture biologique).

- Natrue :

Natrue est un label créé par plusieurs fabriquants de cosmétiques naturels et biologiques dont la charte est très exigeante.

L’organisme se concentre sur la composition des produits et vérifie tous les ingrédients ainsi que l’ensemble des procédés de fabrication. Toute substance artificielle est bannie des produits certifiés.

- BDIH :

Le BDIH est une association d’entreprises commerciales et industrielles de médicaments, produits diététiques et soins. L’organisme met en place des contrôles sur les composants des produits adhérants.

Les matières premières doivent être d’origine végétale et provenir de l’agriculture biologique.

Les produits et matières premières ne doivent pas être testés sur les animaux ni au cours de fabrication ni du contrôle de produits fini. Le recours aux rayonnements radioactifs est formellement interdit.